immuno-oncologie-recherche-mondialisee-f1

L’immuno-oncologie, une recherche mondialisée

L’immuno-oncologie résulte de nombreux efforts de recherche à travers le monde.

Il existe déjà des traitements en Immuno-Oncologie ou en Immuno-Thérapie dans plusieurs pays dans le monde et notamment en Europe. Ils ciblent des récepteurs des cellules immunitaires (lymphocytes T) découverts en 1987 à Marseille, par une équipe de biologistes de l’Inserm. Mais l’idée d’utiliser ces récepteurs contre le cancer revient au biochimiste James Allison, alors à l’université de Berkeley (Californie). Une société de biotechnologie californienne a développé le processus de fabrication, basé sur des souris génétiquement modifiées pour produire des anticorps humains.

1000 essais cliniques dans le monde

Ces découvertes, et d’autres, ont ouvert la voie au développement de nombreux traitements d’immuno-oncologie, souvent à travers des accords entre sociétés de biotechnologie et grands groupes pharmaceutiques.
Pour établir la sûreté d’emploi et l’efficacité de ces traitements, de nombreux essais cliniques ont lieu dans le monde : plus de 1000 pour les thérapies immunitaires contre le cancer. Les États-Unis sont leaders dans le domaine, mais l’Europe n’est pas en reste. Rien qu’en France, un peu moins d’une centaine d’essais est en cours.

Sources :
Allison J., Checkpoints, Cell, 2015.
Couzin-Frankel, Breakthrough of the year 2013. Cancer immunotherapy, Science, 2013.
Essais cliniques :
https://clinicaltrials.gov/ct2/results/map?term=immunotherapy+AND+cancer

sharing PARTAGER