tumeurs-liquides-cancer-sang-moelle

Les cancers du sang et de la moelle, des tumeurs « liquides »

Les cancers du sang et de la moelle, comme la leucémie, ont une nature plus diffuse que les cancers qui se développent dans des tissus solides.

Les cancers se divisent en deux grandes catégories, selon qu’ils affectent des tissus solides ou des cellules du sang. Cette seconde catégorie est celle des cancers hématologiques.

Les cellules du sang naissent dans la moelle osseuse puis circulent dans le sang et la lymphe. Les cancers hématologiques sont donc diffus, et qualifiés de tumeurs liquides. On distingue principalement :
- les myélomes, dans la moelle osseuse ;
- les leucémies, dans la moelle osseuse et le sang ;
- les lymphomes, dans les ganglions lymphatiques.

Plus diffus et plus rares

Alors que l’avancement d’un cancer avec une tumeur solide est surtout lié à la taille de la tumeur primaire, puis à sa dissémination en métastases, l’évolution des cancers hématologiques est plus difficile à caractériser.
Par ailleurs, les cancers solides sont traités par des oncologues et des spécialistes d’organe, tandis que les cancers hématologiques le sont par des hématologues, spécialistes de cellules sanguines.
Chez l’adulte, les cancers du sang sont plus rares que les tumeurs solides. Ce sont en revanche des cancers assez fréquents chez l’enfant.

Et l'Immuno-Oncologie dans tout ça ?

L’Immuno-oncologie vise à réactiver l’immunité contre le cancer. Les cancers hématologiques ont joué un rôle important dans l’élucidation des liens entre immunité et cancer, et font aujourd’hui l’objet de nombreux essais cliniques en Immuno-Oncologie.