cancer-voies-aerodigestives-superieures-immuno-oncologie

La recherche en Immuno-Oncologie dans les cancers des voies aérodigestives supérieures (VADS)

Beaucoup de cancers de la face et du cou provoquent une réaction immunitaire, et sont donc des candidats potentiels à la recherche en Immuno-Oncologie.
Les cancers de la face et du cou sont un groupe de cancers assez hétérogènes, qui surviennent au carrefour anatomique entre les voies digestives et les voies respiratoires, notamment la bouche et la gorge.
En cas de récidive ou de métastase, le traitement standard comprend la chimiothérapie et une thérapie ciblée destinée à freiner le développement de la tumeur. Au-delà de cette première ligne de traitement, les options thérapeutiques restent toutefois limitées.
La plupart des cancers de la face et du cou sont liés à une consommation d’alcool et de tabac. On note aussi une recrudescence des cancers liés à une exposition au papillomavirus humain (HPV), une famille de virus généralement bénins transmis par voie sexuelle.

Des cancers souvent immunogènes

Or, les papillomavirus ainsi que l’alcool et le tabac sont à l’origine de nombreuses mutations des cellules cancéreuses. Ces profils génétiques atypiques facilitent la détection des cellules cancéreuses par le système immunitaire.
Beaucoup de cancers de la face et du cou activent donc les défenses immunitaires. Mais les cellules cancéreuses évoluent pour y échapper, notamment en activant les freins des agents de l’immunité.
Des essais cliniques sont en cours pour évaluer la pertinence de l'approche en Immuno-Oncologie dans ce type de cancer.
Une autre stratégie, celle des vaccins thérapeutiques, consiste à tenter d’amorcer une réponse immunitaire. Elle pourrait notamment être utile dans les cancers a priori moins visibles aux yeux de l’immunité.